SoLoMo – mais qu’est-ce que c’est que cette bête-là?

Rézonance a exploré lors de l’une de ses récentes conférences, les enjeux liés à ces nouvelles applications recourant à l’usage conjugué des réseaux sociaux, de la géolocalisation et de l’usage des mobiles, les fameux SoLoMo.

Le terme SoLoMo pour « Social/Local/Mobile » recouvre une nouvelle tendance de l’internet post-web2.0. L’an dernier, la grande conférence « LeWeb11 » lui a même été consacré.

Mais que recouvre ce mot ? Et à quoi peuvent bien servir les SoLoMo ?

Les SoLoMo sont le résultats d’une convergence entre l’usage de certaines avancées technologiques (comme les smartphones, les tablettes numériques et les systèmes de géolocalisation), la popularisation des réseaux sociaux et du « social sharing ».

La géolocalisation et notamment les systèmes d’aide à la navigation – tels que les navigateurs GPS – ont été très rapidement adoptés par le grand public. Cependant, la géolocalisation alliée aux réseaux sociaux et au social sharing a plus de peine à s’imposer. Bien sûr, une application comme 4square ou certains jeux géolocalisés ont trouvé leur public, mais sans atteindre les sommets de popularité que de nombreux observateurs avaient annoncés.

Gartner par exemple annonçait en 2003 déjà que 2006 serait l’année où les services recourant à la géolocalisation atteindrait une masse critique:

« Location-aware service integration into applications began. A critical mass of network and device support will occur through 2006 » ,

or il faut constater que le recours à la géolocalisation n’a fait d’entrée fracassante ni dans la vie des individus, ni dans celle des entreprises.

Au nombre des raisons de cet échec: la collecte automatique d’informations personnelles qui est souvent ressentie en Europe comme une ingérence dans la vie privée et une atteinte à la liberté. Afin de contourner cette difficulté, les nouveaux services doivent permettre des annonces volontaires de géolocalisation afin d’apparaître moins intrusifs à leurs utilisateurs.

Parmi les 3 applications présentées lors de cette conférence, l’une d’entre elles m’a paru particulièrement bien répondre à cette problématique : il s’agit du ZMS de inZair. Ce SMS de nouvelle génération inclut la géolocalisation mais aussi la programmation temporelle de SMS et l’adressage à une, plusieurs ou toute personne se trouvant à un endroit donné à un moment donné. A vous mesdames d’envoyer à midi – lors de votre pause déjeuner – un petit ZMS que votre mari recevra à son passage à la garderie à 18:00 lui rappelant qu’il doit acheter du pain. Indépendamment du caractère ludique de la chose, ce type de message me semble permettre de moduler sa communication mobile dans le temps et l’espace: un concept d’avenir dans un monde où la bonne gestion des flux de communication est devenue un véritable enjeu au quotidien.

Pour revenir à nos SoLoMo, ceux-ci trouveront certainement une place de choix parmi les applications téléchargées sur les mobiles dans la mesure où ils seront perçus comme des facilitateurs  – imaginez par exemple une ballade touristique géolocalisée -; ou comme une réponse à un besoin – des message qui vous trouvent au bon moment et au bon endroit;  – ou  encore qui répondent à des goûts précis – comme votre goût pour les jeux participatifs ou pour le shopping géolocalisé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s